Le Crédac

La Grande Touffe d’herbes ft. Mx. Patate

Benoît Piéron

Dimanche 24 avril 2022 de 15h à 17h

Atelier ouvert à tout·e·s ! Réservez ici

Parallèlement à la saison artistique 2021-2022 du Crédac, Benoît Piéron suit les quatre saisons en menant des ateliers autour du végétal. Après avoir encapsulé le jardin de Derek Jarman en automne, il a herborisé à l’hiver le motif « mille-fleurs » des tapisseries La Chasse à la licorne lors d’ateliers de confection de gélules remplies de graines.

Au printemps 2022, il nous invite à herboriser et reconstituer le dessin Grande Touffe d’herbes (1503) d’Albrecht Dürer sous la forme d’une petite touffe anthropomorphe à faire pousser sur le coin de votre bureau.

L’atelier est l’occasion de s’interroger sur les notions de « réalisme » et de « réalité ». Le dessin de Dürer représente les espèces végétales avec un grand degré de réalisme. Pourtant ces plantes cohabitent difficilement dans la réalité tant leurs besoins en humidité et propriétés du sol diffèrent. Dürer les représente de la tête aux racines ou stolons pourtant sous terre. Cette impossibilité anatomique l’éloigne d’autant plus d’un dessin « d’après nature ».

Graines contenues dans les Mx. Patate :

  • Achillea millefolium – achillée millefeuille
  • Agrostis stolonifera – agrostide stolonifère
  • Arrhenatherum eliatus – fromental
  • Bellis perennis – pâquerette sauvage
  • Cardamine pratensis – cardamine des prés
  • Cynoglossum officinale – cynoglosse langue de chien
  • Plantago major – grand plantain
  • Taraxacum officinale – pissenlit sauvage

Biographie artiste

  • Benoît Piéron est un artiste français né en 1983 à Ivry-sur-Seine. Il crée des moments, des installations et des objets. Benoît Piéron s’intéresse à la sensualité des plantes, aux frontières du corps et à la temporalité des salles d’attente. Il pratique le patchwork, le jardinage existentiel et dessine des papiers peints. Ayant toujours vécu avec une maladie de compagnie, l’univers hospitalier est son écosystème.

    Diplômé avec les félicitations du jury de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2007, il participe au programme de résidence de la Fondation d’entreprise Hermès en 2010. En 2011-2012 il est pensionnaire à la Casa de Velázquez, l’académie de France à Madrid. Accueilli en résidence à la Galerie Fernand Léger d’Ivry-sur-Seine en 2014, il y fera sa première exposition personnelle en 2015. En 2018, il expose en solo au Centre d’art contemporain Les Tanneries d’Amilly. Résident à la Cité Internationale des arts en 2020 et 2021, il donne en parallèle de ses expositions des ateliers tricotés autour de l’herborisation, du validisme. En 2021 il végétalise le stand de la galerie Mendes Wood à la Fiac et fait pousser une grande touffe d’herbe dans la cour du MAT – centre d’art contemporain à Ancenis. Depuis quelques mois il s’interroge sur la nourriture des licornes, la place de l’orgasme à l’hôpital et les flores létales. Ses œuvres ont été exposées en France, à Bruxelles au Japon, en Corée, en Espagne et au Canada.
    www.benoitpieron.com

Partager cette page sur :FacebookTwitter