Le Crédac

Identité et auto-représentation chez Barbara Hammer

Rencontre avec Martina Panelli, Docteure en études cinématographiques et directrice de la galerie Jocelyn Wolff à Paris, sur la question de l’identité et de l’auto-représentation chez Barbara Hammer.

Pour cette intervention, Martina Panelli part du film La Chambre de Chantal Akerman pour présenter en détail l’œuvre de la réalisatrice américaine Barbara Hammer, figure moins connue et pourtant centrale pour la question de l’auto-représentation lesbienne. En suivant les trois thématiques qui rythment l’exposition La Fugitive - à savoir La Chambre, Le Miroir, et Hétéropies - Martina Panelli éclaire certains des films majeurs de Barbara Hammer.

Pour cette présentation, Martina Panelli et le Crédac remercient tout particulièrement Alexander Koch et Nikolaus Oberhuber de la galerie KOW ainsi que Julia Stoschek.


Films mentionnés :

  • CONTRIBUTION TO LIGHT, 1968
    8mm. Couleur, muet. 3’42

  • I WAS / I AM, 1973
    16mm. Noir & blanc, sonore. 6’30

  • DYKETACTICTS, 1974
    16 mm. Couleur, sonore. 4’

  • SYNC TOUCH, 1981
    16mm. Couleur, sonore. 10’

  • DOUBLE STRENGTH, 1978
    16mm. Couleur, sonore. 15’

  • X, 1975
    16mm. Couleur, sonore. 8’

  • SANCTUS, 1990
    16mm. Couleur, sonore. 15’

En relation

Partager cette page sur :FacebookTwitter