Le Crédac

Dolphin Dandelion

Nina Canell

Commissariat : Claire Le Restif

Dolphin Dandelion, la première exposition personnelle de Nina Canell en France, présente des vestiges matériels et débris qui témoignent de processus caractéristiques de son œuvre, soigneusement produits pour répondre au contexte post-industriel du Crédac.

La production d’un espace, ou sa visualisation mentale induit un horizon — une ligne de fuite, une trajectoire — la recherche d’un élément insaisissable ou hypothétique que les artistes nomment tour à tour « paysage », « espace », « territoire ». Communiquer implique de subordonner les formes au contenu du message de façon à être compris. Ce n’est pas le cas de l’art, qui côtoie le silence, les jeux de langage, les codes par lesquels les artistes nous entraînent parfois dans les méandres du sens. Penser et communiquer à partir d’un espace ainsi produit ne se limite pas toujours à des données visuelles. Cet espace naît d’un ensemble variable d’éléments métaphoriques ou concrets, qui délimitent un plan visuel à l’intérieur duquel se matérialisent des tensions, apparaissent des perspectives et des impasses.

Nina Canell produit des espaces. Par exemple, elle envisage son exposition selon l’orientation des salles du Crédac : Sud-Ouest, Sud-Est, Sud-Est encore. Ce détail souligne à la fois la manière que l’artiste a de considérer l’espace comme un élément déterminant et la dimension météorologique de son propre travail. La température, l’atmosphère et le temps sont autant de facteurs fondamentaux.


[…] Nina Canell entretient une curieuse relation avec les objets, proche de l’animisme. Elle dit qu’elle les apporte à l’atelier, les observe longtemps pour comprendre comment ils se comportent et dialoguent entre eux, pour ensuite traduire dans l’exposition l’évènement qui se produit uniquement entre ces objets.

Son travail est fortement lié aux sujets contemporains, mouvants et impalpables, comme la dislocation, la fluidité, la transmission et son corollaire, la déconnexion. Nina Canell s’intéresse à la possibilité d’une interaction, à rendre tangible l’invisible, en expérimentant dans une démarche classique les propriétés physiques des objets et des matériaux. La force immatérielle qui les lie n’a d’égal que leur extraordinaire matérialité, car rappelons-le, Nina Canell est sculptrice.


Claire Le Restif
Commissaire de l’exposition

Vidéo(s)

Film de l’exposition, réalisé par Florence Weyne Robert. © Le Crédac / Nina Canell / ADAGP, 2017.

Documents

  • Feuille de salle — DOLPHIN DANDELION, Nina Canell
    291.33 KB / pdf
    Téléchargement
  • Communiqué de presse — DOLPHIN DANDELION, Nina Canell
    2.19 MB / pdf
    Téléchargement

Ressources pédagogiques

  • Réflex #33 — DOLPHIN DANDELION, Nina Canell
    332.62 KB / pdf
    Téléchargement

Biographie artiste

  • Nina Canell est née en Suède en 1979. Elle vit et travaille à Berlin.

    En 2017, elle fait partie de l’exposition du Pavillon Nordique de la Biennale de Venise : Mirrored (Siri Aurdal, Nina Canell, Charlotte Johannesson, Jumana Manna, Pasi « Sleeping » Myllymäki, et Mika Taanila).

    Actuellement, ses oeuvres sont visibles à la Kunsthalle de Vienne (More Than Just Words, coll., 08.03. — 07.05.2017), à la Kiasma – Finish National Gallery à Helsinki (HELLO WORLD!, coll., 31.03.2017 — 14.01.2018), ainsi qu’au Musée Tamayo de Mexico (Ayrton, solo, 01.04. — 31.08.2017).

    Nina Canell a récemment montré son travail à l’occasion d’expositions monographiques et collectives, de Shanghai (Reflexology, solo, Leo Xu Projects, 2016) à Venise (Accrochage, coll., Palazzo Grassi, Punta Della Dogana, 2106), en passant par Ivry-sur-Seine (The Registry of Promise, chapitre 3. The Promise of Moving Things, coll., le Crédac, 2014), et Stockholm (Mid Sentence, solo, Moderna Museet, 2014 — 2015).

    Nina Canell est représentée par les galeries Barbara Wien (Berlin), Daniel Marzona (Berlin) et Mother’s Tankstation (Dublin).

Partenariats

Cette exposition est soutenue par IASPIS : The Swedish Arts Grants Committee’s International Programme for Visual and Applied Artists.
Partenariat média : Mousse
Partenariat vernissage : Grolsch, Les Nouveaux Robinson

Partager cette page sur :FacebookTwitter