Le Crédac

TEXAS
The Problem With Our Current Situation

Dimitris Tsoumplekas

Diaporama de photographies numériques, 2011.

En 2010, Dimitris Tsoumplekas est de retour en Grèce, après avoir vécu près de vingt ans à Berlin ; c’est à ce moment-là qu’il initie la série photographique Texas.
« Le Texas est une taverne dans le nord-ouest de la Grèce. Initialement appelé Paradis, elle a été rebaptisée Texas dans les années 1970 lorsqu’un homme a dégainé son arme et a tué deux clients. Sa femme et son amant. Le nom du lieu implique inévitablement la violence, le Sud et la désolation.
Texas est un champ de bataille du rapatriement. De retour en Grèce en 2010, je me suis senti confus. J’ai dû réarranger ce spectacle étrange des gens et des lieux et, parce que j’échouais constamment, je dérivais vers une observation des petits et des grands détails d’une vie désordonnée. Tout ce que j’ai remarqué semblait résulter d’une bataille avec le temps, une bataille avec lui-même. La preuve d’un désir de liberté frôlant la destruction.
Texas est une œuvre de deuil. Texas est une sorte d’adieu. La désignation de la frontière. Et la frontière, telle que perçue par Heidegger, “n’est pas là où quelque chose se termine, mais telle que reconnue par les Grecs, la frontière est là où quelque chose commence à déployer son essence”. »

Partager cette page sur :FacebookTwitter