Le Crédac

Table des invité·e·s
Claudie Faure

CLAUDIE FAURE
Adhérente du Crédac


Traces pour mémoire d’une vie surprenante, 2020
Impressions sur papier


« Il fallait bien faire quelque chose. On ne pouvait pas seulement attendre que ça passe. Le monde était devenu si petit. Tous les jours étaient identiques. Comment se souvenir de ce temps qui passe si tout se ressemble. Comment en parler et avec qui ? Il n’y avait plus rien à voir. Il n’y avait plus rien à dire. Il fallait inventer un présent. Il fallait simplement regarder. Il fallait simplement attendre que les mots sortent. Il fallait seulement rester vivante. Il fallait simplement être là. Et le dire et le montrer. » C.F.

Durant le printemps, Claudie Faure a envoyé à ses amis son journal de bord, assidûment alimenté de textes et d’images prises sur le vif, pendant et après le confinement. Ce lien maintenu avec ses proches a pris la forme de documents en PDF consultables sur l’écran d’ordinateur ou imprimables. Avec poésie et légèreté, elle pose un regard amusé, lucide, et parfois grave sur le temps qui passe, sur les comportements banals ou répréhensibles de ses congénères et sur les changements qui se sont brutalement opérés dans la vie de son quartier parisien. Son attention au monde et à la nature – déjà aiguisée – s’est ainsi décuplée au cours de ces derniers mois. Chacun pourra se reconnaître dans l’observation de ces petits riens auxquels on se raccroche quand le sol semble se dérober sous nos pieds. J.L.

Partager cette page sur :FacebookTwitter