chargement/loading
le Crédac /

  • Infos
  • Expositions
  • Événements
  • Publics
  • Éditions
  • Nos missionss
  • Presse
  • RG
  • Apocalypso
  • Événements à venir


    Visite-enseignants

    Jeudi 19 septembre de 17h à 19h

    Les enseignants et animateurs découvrent l'exposition avec l'équipe de médiateurs puis réservent une visite et un atelier pour leur groupe.

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Journées du Patrimoine

    Samedi 21 et dimanche 22 septembre à 14h30 et 16h30

    Visites commentées de l'exposition de Sarah Tritz et sur l'histoire de la Manufacture des Oeillets, illustrées d'images d'archives. [Possibilité de coupler les visites avec celles organises par le Théâtre des Quartiers d'Ivry].

    Gratuit ; rendez-vous à l'accueil.


    Petrichor Amor
    Performance de Fanny Adler et Vincent Madame

    Samedi 21 septembre à 18h
    Dimanche 22 septembre à 17h

    Pièce vocale et sonore, 2019 (env. 30 min)

    « Et si nos désirs et nos corps nous attiraient vers le fond d’une grotte ou au pied d’un arbre plutôt que sous les lumières de la ville ? À travers une proposition utopique, fantasmagorique d’un monde qui tourne le dos à l’anthropocentrisme, nous tenterons symbiose, grande parade minérale et érotique, cris et chants d’amour. Pétrichor sonne comme un mythe païen, un groupe de métal danois, le nom d’un programme de synthé ou un simple jeu de mots, et c’est tout à la fois. Mais l’odeur du sang des pierres nous la connaissons tous, c’est l’arôme du bitume chaud après la pluie, une averse sur les galets, une bruine sur la lande d’août. »

    Fanny Adler et Vincent Madame (nés en 1974, vivent à Ivry-sur-Seine)  conçoivent en collaboration des performances vocales qu’ils définissent comme des paysages chantés, rythmiques et musicaux. Par le chant, ils explorent des motifs stylistiques empruntés à la littérature, comme à la culture populaire (Bernard-Marie Koltès, Apollinaire, Pop Songs…).

    Gratuit
    Réservation indispensable (nombre de places limité) : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Lécher
    Lecture performée d'Anne Kawala

    Samedi 5 octobre à 16h

    « Lécher interroge le plaisir et le désir, celui sexuel, depuis le corps, celui genré féminin, son expérience. Ce recueil croise des poèmes courts, des témoignages, des réflexions, des sextes écrits depuis le domaine anatomique, physiologique et sociologique. Quand l’injonction capitaliste est à désirer de façon démultipliée et à la consommation immédiate de ces désirs bien souvent créés, quelle émancipation le désir, et le plaisir, depuis un corps dont cesse d’être départis l’âme et l’esprit, peuvent-ils permettre ? Et pour quels nouveaux rapports, entre les êtres humains, mais aussi, leur environnement ? »

    Née en 1980, diplômée des beaux-arts de Lyon, Anne Kawala interroge dans son travail les rapports qu’entretiennent oralité et scripturalité, le genre des écritures et s’appuie pour cela sur des recherches anthropologique et historique. Lécher est son dernier livre à paraître.

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Isabelle Alfonsi, Pour une esthétique de l’émancipation. Produire les lignées d’un art queer. 

    Présentation du livre et conversation avec l'auteure.

    Mardi 8 octobre à 19h
    Médiathèque d'Ivry-sur-Seine (RDC)

    Dans
    Pour une esthétique de l’émancipation, Isabelle Alfonsi emprunte à la philosophe Geneviève Fraisse le concept de « lignée » et exhume des pratiques artistiques du passé, afin de faire émerger une lecture féministe et queer de l’art contemporain. Ce texte cherche à montrer comment l’écriture de l’Histoire de l’art a minoré l’importance des engagements affectifs des artistes, rendant ainsi inopérante la portée politique de leurs œuvres.

    Ce livre a été écrit à partir du cycle de conférences « Le genre n’a rien de théorique… Quelques tentatives de parler d’art en revêtant les lunettes du genre » donné par Isabelle Alfonsi au Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, en partenariat avec la Médiathèque d’Ivry-sur-Seine dans le cadre de son programme Mard ! – cycle de conférences sur l’art contemporain.

    Éditions B42
    22€ (France) | 160 pages | format 14x22 cm
    ISBN 9782490077137

    Gratuit 


    Art-Thé

    Jeudi 10 octobre à 16h

    Visite commentée de l'exposition par Mathieu Pitkevicht, suivie d'un temps d'échanges autour de références artistiques, de documents et d'extrauts littéraires, filmiques et musicaux. Thé, café et pâtisseries sont offerts. [Avec la complicité de la médiathèque d'Ivry-sur-Seine].

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Petrichor Amor
    Performance de Fanny Adler et Vincent Madame

    Samedi 19 octobre à l'auditorium du Petit Palais à 18h
    Dans le cadre du festival, Parades for FIAC, en collaboration avec d.c.a., association française de développement des centres d"art.

    Pièce vocale et sonore, 2019 (env. 45 min)

    « Et si nos désirs et nos corps nous attiraient vers le fond d’une grotte ou au pied d’un arbre plutôt que sous les lumières de la ville ? À travers une proposition utopique, fantasmagorique d’un monde qui tourne le dos à l’anthropocentrisme, nous tenterons symbiose, grande parade minérale et érotique, cris et chants d’amour. Pétrichor sonne comme un mythe païen, un groupe de métal danois, le nom d’un programme de synthé ou un simple jeu de mots, et c’est tout à la fois. Mais l’odeur du sang des pierres nous la connaissons tous, c’est l’arôme du bitume chaud après la pluie, une averse sur les galets, une bruine sur la lande d’août. »

    Fanny Adler et Vincent Madame (nés en 1974, vivent à Ivry-sur-Seine)  conçoivent en collaboration des performances vocales qu’ils définissent comme des paysages chantés, rythmiques et musicaux. Par le chant, ils explorent des motifs stylistiques empruntés à la littérature, comme à la culture populaire (Bernard-Marie Koltès, Apollinaire, Pop Songs…).

    Gratuit, dans la limite des places disponibles.


    Crédacollation

    Jeudi 14 novembre de 12h à 14h

    Visite commentée de l'exposition par Sarah Tritz et l'équipe du Crédac, suivie d'un déjeuner.

    Participation : 7 € / adhérents : 4 €; réservation indispensable : 
    contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Brodecast

    Dimanche 17 novembre de 15h à 18h

    Hélène Carbonnel, auteure de podcasts et réalisatrice de vidéos, et Marion Vasseur Raluy, commissaire indépendante et critique d’art, imaginent avec Sarah Tritz ce rendez-vous participatif adressé à tous les publics.

    Partant du constat que la broderie et le canevas ont souvent été relégués au rang d'activité dite “féminine”, elles démontrent notre capacité de concentration dans la répétition du geste de broder. Cet atelier permet donc d’associer l’écoute à une activité manuelle. Les fils piqués sur un canevas partagé deviennent une toile de son, qui, comme une photographie, retrace les mouvements d’une écoute collective.

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Conversation entre Sarah Tritz et Anne Bonnin (critique d'art, commissaire d'exposition)

    Samedi 27 novembre à 16h

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Atelier-Goûté

    Dimanche 1er décembre de 15h30 à 17h

    Petits et grands découvrent l’exposition ensemble. Les familles participent ensuite à un atelier de pratique artistique qui prolonge la visite de manière sensible et ludique, autour d’un goûter. Conçu pour les enfants de 6 à 12 ans, l’atelier est néanmoins ouvert à tous !

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06


    Practice
    Performance de Fabienne Audéoud 

    Samedi 14 décembre à 17h

    Durée de la performance : 30 min

    Fabienne Audéoud (née en 1968) est artiste plasticienne. Pour
    Practice, elle improvise un opéra sans livret, à la fois minimal et expressionniste, interprètant un récital hystérique, désespéré et volontaire. Sa technique étendue est lyrique, à la fois puissante et fragile. Elle chante l'abondance de sens, -compose une musique physique, dansée, hurlée, murmurée, une multiplicité de références et de sonorités. Les registres sonores et émotionnels sont intimes autant que théâtraux. L’intrigue du drame et de la comédie se joue entre tout ce que la voix fait résonner : un corps tendu comme une sculpture vivante, l’intensité acoustique, la projection d'affects, l’espace d'exposition, l’adresse au public et la présence de celui-ci. Pendant la durée de la performance, tout est instrument.

    Gratuit ; réservation indispensable : contact[at]credac.fr | 01.49.60.25.06

    Infos /
    Expositions /
    Événements /
    Publics /
    Éditions /
    Presse /
    Royal Garden /